Tout à danser s’épuise

Prenant comme point de départ un ensemble de critiques de spectacles de danse, de performances ou d’expositions, rédigées par Florian Gaité entre 2015 et 2020, cet ouvrage a pour objet l’épuisement des corps, étudié à travers différentes représentations de l’éreintement et de la fatigue. Il propose simultanément d’observer les formes que peut prendre cet abattement une fois transposé en une chorégraphie et de réfléchir à ce que les sociétés néolibérales actuelles font aux corps. Posée en regard d’une analyse de la modernité comme injonction toujours plus forte à vivre intensément, ce livre répond au besoin de comprendre en quoi la danse contemporaine – aux côtés d’autres formes comparables, notamment la performance – traduit l’emballement de nos rythmes de vie tout en constituant un moyen d’y résister. L’ouvrage est composé d’essais et de critiques de spectacles (notamment de Jan Martens, La Ribot, Jérôme Bel, Noé Soulier) et de performances (Émilie Pitoiset, Julien Prévieux, Davide Balula).

Publié avec le soutien à l’édition du Centre national des arts plastiques.

http://sombrestorrents.com/tout-a-danser-sepuise.html#/

Tout à danser s’épuise. Essais critiques
éditions Sombres Torrents
18,2 x 11,5 cm, 76 p.
Janvier 2021

 

Posts created 1

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
error: Content is protected !!