Le care, réponse des artistes à la crise actuelle

L’éthique du care, ou de la « sollicitude », prête à l’art de nouvelles fonctions en phase avec le contexte sanitaire actuel : offrir un bien-être personnel et collectif aux spectateurs, retisser des liens de solidarité envers les artistes les plus précaires, et protéger un environnement menacé.

Une enquête à lire dans l’Hebdo du Quotidien de l’Art (18 décembre 2020) par François Salmeron.

Avec les témoignages de :

Sarah Roshem (artiste-chercheuse), Jeanne Susplugas (artiste), Paul Ardenne (historien de l’art), Isabelle de Maison Rouge (critique d’art et commissaire d’exposition), Agnès Violeau (curatrice), Jérémy Gobé (artiste).

Posts created 9

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
error: Content is protected !!