L’impermanence de nos horizons

Florent Lamouroux. L’impermanence de nos horizons 

Centre d’art contemporain de la Matmut Normandie.

Exposition du 18 juin au 27 septembre 2020.

Texte d’introduction par François Salmeron.

« On ne peut descendre deux fois dans le même fleuve », tel est l’un des plus anciens et célèbres adages de l’histoire de la philosophie. Cet extrait d’un Fragment d’Héraclite (penseur grec du VIe siècle av. J.-C.) soutient que dans le monde, toute chose est en mouvement perpétuel – à l’image d’un cours d’eau. À travers le titre de sa nouvelle exposition au Centre d’art contemporain de la Matmut, Florent Lamouroux (né en 1980) semble ainsi renouer avec cette sagesse antique pour penser notre rapport à la nature, au paysage et au milieu dans lesquels nous vivons. La Seine, qui a forgé notre représentation de la Normandie, tant inspiré les visions des impressionnistes, et nourri les réflexions de l’artiste ne serait donc qu’un flux continu, infiniment mobile… L’horizon du monde, de même que notre regard sur les choses, se montrerait tout aussi impermanent, dans la mesure où tout est en devenir. Telle est la leçon !

Table des matières :

Un monde en perpétuel devenir, Vers un élan de liberté, Un mouvement de balancier, Le cycle du vivant, La poussée du moi profond, Souplesse et rigidité, Ce qui nous anime, Matières vibratoires, Cheminement spirituel, Une vie à sens unique ?, L’être est multiple, Déterminer les individus, Un fleuve de responsabilités.

Posts created 9

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
error: Content is protected !!