AICA France soutien la liberté d’expression et les artistes tunisiens 

Comme eux nous pensons que « Retirer à l’art sa fonction subversive, c’est l’assassiner ».

Le bureau de l’AICA France

Tunisie

« Ring » de l’artiste tunisien Faten Gaddes, lors de sa présentation à l’Institut du monde arabe à Paris, en février 2012. – © Patrick Kovarik. AFP

 

Ci-dessous : une salle du palais Abdellia lors de la «Printemps Arts Fair» de Tunis. (© Wassim Ghozlani)

Artistes participants :Insaf SAADA-B’chira Triki BOUAZIZI-Wadi MHIRI-Houda GHORBEL-Mohsen JILLITI-Mouna JEMAL-Dalel TANGOUR-Sana TAMZINI-Mohamed HACHICHA-Othmane TALEB-Sonia KALLEL-Moufida FEDHILA-Badreddine BOUAZIZI-Feten CHOUBA-Mohamed LOUHICHI-Ridha DHIB-Faten ROUISSI-Malek GNAOUI-Marianne CATZARAS

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page