SEOUL, PLAYSTATION MELANCOLIQUE

Le premier roman inspiré par Séoul à un écrivain francophone

Jean-Louis Poitevin

Séoul, une ville, un roman

« Je marche, je regarde, j’entends, j’absorbe. Mon corps absorbe. Mon cerveau absorbe. Je laisse s’épanouir en moi ces milliers de fleurs urbaines et sauvages qui explosent à chaque endroit, néons en plein jour, écrans aux dimensions de cataracte déversant leurs millions de litres de pixels sur des passants apparemment indifférents…
C’est à partir de cet instant que la ville commença de glisser, carte mentale incertaine, sur la carte de ce monde enfoui et que les lignes brisées de mes vies non vécues sont venues épouser (…)  le dédale imprécis des rues de Séoul. »

Un photographe de presse, habitué des zones de guerre, est invité à venir en Corée, pour réaliser une série de photos de mode. Malgré lui, il va être entraîné dans une aventure qui le conduit à tenter de récupérer des œuvres d’art volées. Mais c’est la ville, Séoul, qui le happe…

Jean-Louis Poitevin, écrivain, critique d’art, commissaire d’expositions, docteur en philosophie, est l’auteur de nombreux livres de fiction et d’articles sur l’art contemporain. De 1998 à 2004, il dirige les Instituts français de Stuttgart et Innsbruck. Depuis 2004, il se rend aussi chaque année en Corée pour des conférences, des expositions, des résidences d’écrivain (Fondation TOJI 2010 et 2013, Cheongju Art Center 2014). Rédacteur en chef de TK-21 La Revue, (www.tk-21.com), il publie régulièrement analyses, chroniques et essais sur l’image.
poitevin@tk-21.com

Nombre de pages : 240 pages
Dimensions : 12 x 17 cm
Prix public : 15 000 wons/15 euros
Parution : 25 octobre 2016
Couverture couleur, texte NB, broché
EAN : 9791091555319

En savoir plus : http://www.atelierdescahiers.com/seoul-playstation-meacutelancolique.html

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page