Portrait de Stéphanie Moisdon

stephaniemoisdonCritique d’art et commissaire d’exposition, Stéphanie Moisdon est co-directrice du Consortium, centre d’art contemporain de Dijon. Elle est par ailleurs professeure à l’Ecole supérieure d’art et de design de Lausanne (ECAL) où elle dirige le Master Arts Visuels. Co-fondatrice avec Eric Troncy du magazine Frog, elle contribue régulièrement à différentes parutions : Beaux Arts Magazine, Artforum, art press, Purple. Elle a organisé de nombreuses expositions dont récemment « 1984-1997. La décennie » au Centre Pompidou Metz (2015-2016), « Sturtevant Sturtevant » au MADRE de Naples (2016), les monographies de Willem de Rooij (2016), John Armleder (2015), Richard Hawkins (2014)  ainsi que « Le monde comme volonté et comme papier peint », adaptée du roman de Michel Houellebecq, « La carte et le territoire », au Consortium de Dijon (2012).

Elle a été commissaire de la 9e biennale de Lyon (2007), et de la biennale Manifesta 4 à Francfort (2001) ou encore de « Présumés innocents » au Capc de Bordeaux (2000). Depuis 2006, elle dirige le pilote d’une école alternative et itinérante, « L’Ecole de Stéphanie », qui s’est déjà déroulée dans différentes institutions entre Paris, Turin, Bienne, Berlin, Toulouse.

Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages, parmi lesquels « Jean-Luc Verna, Les Roches Noires », édition Flammarion (2014), « Marnie Weber », éditions CNAC et Presses du réel (2011), « Dominique Gonzalez-Foerster », éditions Hazan (2002), ainsi que « Stéphanie Moisdon », anthologie de ses propres textes critiques, parue aux éditions Les Presses du Réel- JRP/Ringier en 2007.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page