Portrait de Raymond Bellour

raymondbellourRaymond Bellour, chercheur, écrivain. Directeur de recherches émérite au C.N.R.S. S’intéresse d’un côté à la littérature, romantique (les Brontë, Ecrits de jeunesse, 1972 ; Alexandre Dumas, Mademoiselle Guillotine, 1990), et contemporaine (Henri Michaux, 1965; édition de ses oeuvres dans la Pléïade, 3 vol. 1998-2004; Lire Michaux, 2011). S’intéresse de l’autre au cinéma (Le Western, 1966 ; L’Analyse du film, 1979 ; Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions, animalités, 2009) ; Pensées du cinéma (2016). S’intéresse aussi aux mélanges, aux passages, aux régimes mixtes d’images – peinture, photo, cinéma, vidéo, images virtuelles -, comme aux rapports entre mots et images (l’exposition Passages de l’image, 1989, les recueils L’Entre-Images. Photo, cinéma, vidéo, 1990 ; Jean-Luc Godard : Son+Image, 1992 ; L’Entre-Images 2. Mots, images, 1999, La Querelle des dispositifs. Cinéma – installations, expositions, 2012 ; les expositions Passages de l’image, 1990, States of Images : Instants and Intervals, 2005, Thierry Kuntzel, Lumières du temps, 2006. Participe en 1991 avec Serge Daney à la création de Trafic, revue de cinéma, dont il est un des responsables.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page