Mig 2004WEBMiguel Egaña, de double formation, littéraire et artistique, est actuellement professeur des universités en arts plastiques à Paris .
Il a publié différents ouvrages relevant de problématiques d’esthétique et d’histoire de l’art, personnels : Périphérique intérieur (L’Harmattan, 2008) Bête comme  un peintre (Editions Fage, 2011), collectifs (dir.): Du Vandalisme (La Lettre volée, 2006),   Quoi  de  nouveau sur l’origine? (La Lettre volée, 2010), Figures de l’artiste (L’Harmattan, 2012) ainsi que de nombreux articles dans des ouvrages collectifs dont les derniers sont : Plate-bandes à part, Bruxelles, La Lettre volée, 2013,  Dictionnaire des objets surréalistes, Gallimard-Centre Pompidou, 2013, et dans des revues comme    Artistes, La revue d’esthétique, la nouvelle Revue d’esthétique, Recherches poïétiques, etc., ainsi que dans des revues universitaires : Corridor (Amiens), En l’état (Rennes), etc. Ses recherches concernent différentes problématiques comme l’image de l’artiste, le vandalisme et la dimension autodestructrice de l’art contemporain, ainsi qu’un ensemble d’interrogations autour de la figure de Duchamp.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page