Portrait de Daphné Le Sergent

daphnélesergentbioDaphné Le Sergent est artiste et maitre de conférences à l’Université Paris 8-Vincennes-Saint Denis.
Elle mène des recherches artistiques et théoriques autour des notions de schize et de frontières. Ce travail l’invite à réfléchir sur la question de l’agencement et du dispositif dans la création artistique contemporaine et à développer une production artistique qui s’articule sur la dissociation. Fragments de texte et de poésie, dessins partitionnés, diptyques de photographies, séquences vidéo ou champs de bataille interrogent les lignes de subjectivités qui traversent l’image et agrègent les éléments les uns aux autres. Articulés les uns aux autres ces fragments mettent en évidence tout autant un lien que maintiennent une rupture, une disjonction, celle d’un soi clivé par les tensions géopolitiques du monde. Sur cette frontière le « je » semble être une chose qui divise le monde en deux, à la manière d’une cloison aussi mince qu’une ligne de texte ou que le souffle de l’énonciation.

Critique d’art jusqu’en 2010 (l’art même, www.lacritique.org, 02, Art actuel, les cahiers du Fnac, Area)

Ouvrage : L’image-charnière ou le récit d’un regard (Paris, L’Harmattan). Projet d’ouvrage en préparation : dessin et photographie, dessin et cinéma.

Expositions (sélection) : Géopolitique de l’oubli (Satellite, Jeu de Paume/ CAPC Bordeaux, 2018), Critic’Art fair, Paris (2017), Festival Fotolimo (2017), Le 6B dessine son salon (2017),The 11th Gwangju Biennale Mega-Exhibition, Gwangju, Korea (2016).

www.daphnelesergent.com

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page