Portrait de Catherine Grout

© Seton Smith

© Seton Smith

Catherine Grout, Professeure d’esthétique HDR à l’ENSAPL, chercheuse au LACTH, ancienne résidente de la Villa Kujoyama (1994-95), membre de l’AICA depuis 1984. Ses écrits portent sur le paysage et sa représentation, l’espace public, l’art, l’apparaître et l’expérience à partir du sentir et de la spatialité (E. Straus), directrice de la Biennale d’Enghien-les-Bains de 1994 à 2004, de manifestations en milieu urbain (Bolzano, Chuwei, Tokyo). Auteure de Pour une réalité publique de l’art,  (Paris, L’Harmattan 2000), L’Émotion du paysage, ouverture et dévastation (Bruxelles, La Lettre Volée, 2004), L’horizon du sujet. De l’expérience au partage de l’espace (Bruxelles, La Lettre Volée, 2012), ouvrages sur l’art dans l’espace public et la représentation du paysage traduits en japonais et en chinois, textes en des catalogues ou revues portant, entre autres, sur l’œuvre de Boomoon, Marcel Dinahet, Caroline Duchatelet, Tadashi Kawamata, Lani Maestro, Walter Niedermayr, Seton Smith, Beat Streuli, Akio Suzuki, George Trakas. (http://www.lille.archi.fr/index.php?ID=2057488).

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page