PostHongrieFace à la mainmise des ultra-conservateurs, nationalistes, xénophobes et antisémites, par le biais de la MMA (Académie hongroise des arts), sur l’ensemble du secteur de la culture et de l’art en Hongrie, l’Aica-France tient à alerter les opinions démocratiques sur ce fait et assure de son soutien et de sa solidarité les artistes et les responsables culturels de ce pays au cœur de l’Europe.

La section hongroise de l’AICA craint qu’en donnant « à un groupe d’artistes ultraconservateurs proches du gouvernement un pouvoir inamovible », on « compromette à long terme l’autonomie, le professionnalisme et les procédures démocratiques dans l’art contemporain hongrois ».

Le fondateur de la MMA proche de M. Orban, avait promis : «Si nous revenons au pouvoir, nous effacerons les cent dernières années».

Voir :

« Les ultranationalistes hongrois tentent de reprendre en main la culture », in Le Monde 19.12.2012, Joëlle Stolz – Vienne (Correspondante).
« La Hongrie refait le coup de l'”art dégénéré”», in Le Monde, 19.12.2012, Joëlle Stolz – Vienne (Correspondante)

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page