British Black Art, l’histoire de l’art occidental en débat

 

British Black Art, l’histoire de l’art occidental en débat propose l’étude d’une série d’œuvres associées à la scène artistique trop souvent marginalisée en Grande-Bretagne dont font partie Rasheed Araeen, Sonia Boyce, Chila Kumari Burman, Eddie Chambers, Lubaina Himid et Keith Piper. Les conditions de développement des œuvres du British Black Art sont liées à l’histoire culturelle européenne, en particulier aux lois anti-immigration établies par Margaret Thatcher dans la Grande-Bretagne postcoloniale.

L’objectif des ces quatre chapitres est néanmoins de proposer d’autres récits des œuvres emblématiques du British Black Art, en interrogeant leur force critique depuis la perspective de l’histoire de l’art. Ils appellent à une méthodologie qui dépasse le paradigme identitaire, ou encore l’approche biographique, tout en observant les liens spécifiques développés entre les cultural studies, le Black Feminism, les cultures politiques et les œuvres du British Black Art.

Tandis que la critique d’art, les commissaires d’exposition, les artistes et les participants du mouvement ont construit la réception critique de l’époque, il est temps désormais de faire l’analyse des oeuvres en mettant en perspective les textes fondateurs de Rasheed Araeen, Gilane Tawadros et de Kobena Mercer.

Sophie Orlando est historienne de l’art, chercheure au sein du laboratoire “Black Artists and Modernism” (UAL, Middlesex University, Londres) et professeure d’histoire de l’art à l’École Nationale Supérieure, Villa Arson, Nice. Elle a publié de nombreux articles dans le champ des Black Studies, sur les effets des politiques identitaires sur l’histoire des expositions et la muséologie  (Revue de l’art, Muséologie) et sur les oeuvres du Black Art britannique (Critical Interventions, Critique d’art). Sophie Orlando a reçu la bourse « Théorie / Critique » du Cnap en 2013 pour un projet monographique consacré à Sonia Boyce, artiste britannique dont elle a organisé l’exposition Paper Tiger Whisky Soap Theater en janvier 2016 à la Villa Arson. Elle travaille également à l’édition d’une monographie dédiée aux vidéos-performances collaboratives de cette artiste, Sonia Boyce, A Thoughtful Disobedience,  à paraître aux Presses du Réel en hiver 2016/2017 .

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page