Before the eye-lid’s laid

Agnès Geoffray, 8 octobre – 23 décembre 2017, CPIF

Le CPIF présente la première exposition monographique d’envergure consacrée à Agnès Geoffray dans un centre d’art en France, à l’occasion du prix AICA France, décerné en 2016 à J. Emil Sennewald, pour la présentation du travail de l’artiste.

Commissaires invités : J. Emil Sennewald et Agnès Geoffray

agnesgeoffray

Sans titre, 2014 © Agnès Geoffray

L’histoire de l’image pourrait se résumer à celle d’actes violents. L’image pénètre, l’œil dévore, le corps subit, le regard perce. Le travail d’Agnès Geoffray explore ces actes : partant de photographies trouvées, elle expérimente cette latence induite d’images, qui suppose un événement dramatique à venir. Pour l’image photographique, cette latence se situera à la fermeture du diaphragme de la caméra ou à celle de l’œil regardant l’image photographiée. Incarné par le battement de la paupière, ce bref instant est celui avant qu’elle ne se pose.
C’est un temps d’arrêt.
Un moment intermédiaire entre objet et image, vision et regard.
Un moment où l’on retient son souffle.

Before the eye-lid’s laid propose une constellation d’images et de textes. Différemment de la relation habituelle entre critique d’art et artiste : ici les textes parlent aux images plutôt que de parler d’elles. Textes et images se confrontent, pour faire osciller leurs niveaux de signification respectifs. La mise en espace invite à l’expérience de cette oscillation entre voir, imaginer et penser.

Vernissage public samedi 7 octobre, à 15h
Navette gratuite au départ de Paris
Renseignements et réservation : contact@cpif.net

Pour en savoir plus

Retrouvez le PechaKucha de J.Emil Sennewald, lauréat 2016 du Prix AICA France de la critique d’art :

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page